Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Docteur Jean-Jacques Mbungani Mbanda, a présidé ce jeudi, 15 décembre 2021 à l’hôtel Béatrice de Kinshasa, les assises du Dialogue politique pour l’élaboration de la Stratégie de coopération entre l’Organisation Mondiale de la Santé et la RDC pour la période 2022-2026.

C’est par visioconférence que le patron de la Santé Publique en République Démocratique du Congo a lancé les travaux de ce dialogue organisé par l’OMS et marqué par la présence du Secrétaire Général à la Santé et de plusieurs responsables des Directions et programmes du Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention.

Dans son allocution à l’occasion du lancement de ce dialogue, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani Mbanda, a exprimé son plaisir de prendre la parole à l’occasion de l’ouverture du dialogue stratégique avec l’OMS, pour l’élaboration de la Stratégie de coopération pour la période 2021-2026.

« Le programme de coopération entre la République Démocratique du Congo et l’Organisation Mondiale de la Santé, pour la période 2017-2021, arrivé à terme. Le processus d’élaboration d’un nouveau programme 2022-2026 est lancé en vue de faire avancer l’agenda de la Couverture Santé Universelle, pour laquelle le Pays vient d’adopter, sous l’impulsion du Président de la République, Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, un Plan Stratégique pluriannuel pour que l’ensemble de la population de la République Démocratique du Congo ait accès aux services et soins de santé de qualité et ce, sans que leurs coûts n’entrainent des difficultés financières dans le chef des bénéficiaires ».

Le Ministre Jean-Jacques Mbungani Mbanda a aussi rappelé qu’ « en RDC, le droit à la santé est garanti à tous par l’article 47 de la Constitution; de ce fait, la Couverture Santé Universelle est le moyen par lequel, le Chef de l’État a manifesté son engagement à assurer la santé pour tous, l’accès aux services et soins de santé de qualité pour toutes les catégories de la population », a-t-il indiqué,

Le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention a donné aux participants à ce dialogue les orientations précise.
« Comme pour toute planification stratégique, deux grandes orientations sont données à ces travaux, à savoir : examiner avec les différentes parties prenantes à l’action sanitaire, les résultats obtenus par le programme de coopération 2017-2021, et identifier les priorités et valider de manière participative et conscensuelle le cadre de résultats et d’impact pour la période 2022-2026 ».

Simon du Ciel/BENI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *