3 minutes 3 semaines

Près de 80 femmes perdent la vie chaque année suite à des complications liées à l’accouchement dans les zones de santé de Bunia et Rwampara, en Ituri. Ce chiffre alarmant est dû à l’insuffisance chronique de sang dans les hôpitaux de la région, comme l’a révélé le docteur Honoré Lubumba, coordonnateur du centre provincial de transfusion sanguine en Ituri, ce jeudi 27 juin 2024, en marge de la journée mondiale des donneurs de sang célébrée avec retard.

En effet, selon les statistiques du docteur Lubumba, sur toute l’étendue de la province de l’Ituri, seulement 27 000 personnes sont des donneurs de sang, dont seulement 20% sont des donneurs bénévoles. Les autres donneurs sont soit des membres de la famille des malades, soit des donneurs rémunérés.

Face à cette situation alarmante, une campagne de sensibilisation a été menée ce jeudi à Bunia auprès d’une centaine d’étudiants issus de différentes universités et instituts supérieurs, ainsi que d’autres couches sociales. L’objectif était de les informer sur l’importance du don de sang et de les encourager à devenir des donneurs volontaires.

Le docteur Lubumba a appelé la population de l’Ituri à se mobiliser massivement pour le don de sang.

a-t-il rappelé.

Pour devenir donneur de sang, il faut: * Avoir entre 18 et 65 ans * Être en bonne santé * Avoir un poids supérieur à 50 kg * Ne pas être enceinte ou allaiter * Ne pas avoir de maladie transmissibleLes dons de sang peuvent être effectués dans les centres de transfusion sanguine des hôpitaux.

Mobilisons-nous tous pour sauver des vies !Contact :Centre provincial de transfusion sanguine en IturiTéléphone : +243 81 123 45 67

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *