La problématique des inondations dans la ville de Kinshasa préoccupe au plus haut niveau les autorités du pays en général et le gouverneur de la ville de Kinshasa en particulier. Jeudi 10 novembre 2022, sur instruction du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le Vice-premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité, Daniel Aselo, a tenu une réunion avec le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka et tous les bourgmestres des communes.

Objectif : identifié les causes des inondations et définir des mesures drastiques pour mettre fin à ce phénomène qui dérange la quiétude de la population kinoise.

Plusieurs agents causaux des inondations ont été identifiés au cours de cette réunion, notamment le débordement ou les crues des cours d’eaux sur les habitations, mieux la sortie des cours d’eaux de leurs lits majeurs ou mineurs; le refoulement des eaux du fleuve Congo vers ses affluents; les tonnes des immondices qui jonchent les rues de la capitale; le manque de curage régulier des caniveaux, collecteurs et d’autres ouvrages d’assainissement par l’Office de voirie et drainage (OVD). Il a aussi été relevé le non respect des normes urbanistiques; l’occupation des sites non aedificandi, la non observance du civisme par la population qui confond les ouvrages d’assainissement à la décharge publique.

À l’issue de cette réunion, le VPM Daniel Aselo a demandé au gouverneur de la ville de continuer de réfléchir sur cette question. Ainsi, une commission a été mise en place présidée par le gouverneur de la ville de Kinshasa, afin de trouver des solutions à court, moyen et à long terme. Cette commission deposera son rapport au VPM de l’intérieur et sécurité le lundi prochain au cours d’une réunion d’évaluation. Par ailleurs, le chef de l’exécutif provincial a demandé aux Bourgmestres de répertorier tous les endroits considérés être à l’origine de ces dégâts dans leurs communes respectives.

Après la réunion avec le Vice-premier ministre de l’intérieur, le gouverneur Gentiny Ngobila a, sous la pluie, visité quelques sites abritant des constructions anarchiques.

Les fortes pluies qui s’abattent sur Kinshasa n’epargnent aucun coin de la capitale. Dernièrement, des quartiers entiers se sont retrouvés sous les eaux lors de récentes pluies diluviennes.

La Rédaction/Celcom-P HVK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *