3 minutes 3 mois

Au sein de l’inspection générale des finances (IGF), la lutte contre la corruption et les malversations financières demeure une priorité !C’est dans cette optique que l’Inspection Générale des Finances (IGF) a organisé, ce vendredi 5 Avril 2024 dans ses locaux, la 10eme journée d’échange citoyen avec les jeunes des différents partis politiques autour du thème : » l’impératif de la lutte contre la corruption engagée par le Président de la République à travers l’IGF : quel est l’apport de la jeunesse des partis politiques ? ».

Au cours de son exposé du jour, ’Inspecteur général des finances, chef de service Jules Alingete Key a appelé, les jeunes congolais à « barrer la route à la corruption, au détournement des deniers publics et à la fraude pour sauver la RDC, tout en se désolidarisant des tares du système de mauvaise gestion héritée des régimes et classes politiques qui se sont succédé à la tête du pays ».Le patron de l’IGF a également sensibilisé les jeunes à être des modèles pour leur patrie et surtout à faire preuve d’une prise de conscience et de changement.

Il leur a expliqué que la lutte contre la corruption n’est pas seulement l’apanage de l’IGF, mais de tout citoyen congolais, en l’occurrence les jeunes, considérés comme le socle de l’avenir.Accompagné de ses deux collaborateurs dont Victor Batubenga et Herman Iyeleza, ensemble, ils ont présenté à l’ensemble des participants , les missions, l’organisation et le fonctionnement de l’IGF ainsi que son mode opératoire en tant qu’organe supérieur de contrôle des finances publiques placé sous la tutelle du président de la présidence ; Mettant en exergue les trois modes de contrôle dont fait usage l’IGF afin de lutter, avec efficacité, contre les détournements.

Le numéro un de l’IGF note une amélioration significative de la RDC dans l’indice de perception de la corruption (IPC), de l’ONG transparency international, où, le pays est passé de la 172e à la 162e position en 2023, gagnant ainsi 10 places dans ce classement.Cette progression justifie l’intensification des efforts anti-corruptions déployés par l’IGF depuis l’accession de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême.

Notons que, cette rencontre avec la jeunesse politique marque le début d’une collaboration indispensable pour instaurer une culture de transparence et d’intégrité dans la gestion des affaires publiques. L’IGF, sous la direction éclairée de Jules Alingete Key, entend poursuivre ses actions de sensibilisation pour garantir un avenir digne et florissant à la République Démocratique du Congo.

Ludovick Iwele

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *