Puisque la paix n’a jamais été un acquis mais quelque chose à construire quotidiennement, le point focal de Kadima Foundation dans le territoire de Luiza a saisi la balle au point pour inviter la population de ce coin à la cohabitation pacifique, ou mieux à la culture de la paix.

Une cinquantaine de participants dont les notables du village de Kamayi ont pris part à cette activité, ce mardi 21 juin 2022.

Selon Paulin Nsaka, puisque c’est de lui qu’il s’agit,  » sans la paix, il n’y a pas de développement  » d’où il faut consolider la paix en privilégiant le dialogue chaque fois, qu’il y a un différend qui nous oppose , a-t-il martelé.

Les bénéficiaires n’ont pas caché leur joie après cette sensibilisation. A les en croire, étant tous frères et sœurs, ils doivent unir leurs efforts pour le développement de leurs communautés.

Par ailleurs, ils ont accepté de bannir de leurs des discours incitant à la haine tribale et à la violence.

Il sied de rappeler que, cette activité intervient dans le cadre du projet d’appui à la consolidation de la paix et la cohésion sociale dans la Grand Kasaï, qu’execute la Kadima Foundation avec l’appui technique et financier du Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR). Les activités similaires se déroulent également à Dibaya, Mweka, Kamonia, et TShikapa.

Par Pascaline Milemba/Kasaï

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *