L’histoire s’est passée dans le territoire de Demba, au Kasaï-Central, où un mari décharge sa colère sur sa femme porteuse d’une grossesse de 5 mois pour n’avoir pas veuillez sur ses babouches, et son beau-frère les a portés.

« À peine de revenir du champ trop fatiguée, mon mari m’a tellement frappé parce que mon petit frère avait porté ses babouches sans son autorisation. Il était au point de me tuer, j’ai pris fuite en tenu d’Adam juste pour me sauver. Le moment où tout le village hurler sur moi, une bonne Samaritaine est venue me donner un habit pour cacher ma nudité », relate la victime le fait au près de la Ligue des Zones d’Afrique pour Enfants et Élèves (Lizadeel) de Demba qui nous a livré cette information.Poursuivant son speech, cette jeune femme enceinte affirme avoir été menacée de mort plus de 5 fois par son mari.
« Ce n’est pas la première fois, mon mari m’a déjà promis la mort plus de 5 fois », ajoute-t-elle

Poursuivant son speech, cette jeune femme enceinte affirme avoir été menacée de mort plus de 5 fois par son mari.
« Ce n’est pas la première fois, mon mari m’a déjà promis la mort plus de 5 fois », ajoute-t-elle

Une situation que la Lizadeel condamne avec la dernière énergie et souligne avoir envoyé la victime dans un centre de santé de référence, et le bourreau a été déjà amené devant la justice pour répondre de ses actes.

Notez qu’il se constate une montée des cas de violences physique et conjugale dans le territoire de Demba depuis le début de l’année 2022.

Pascaline Milemba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *