Il s’agit de 24 femmes et 3 hommes, et 2 blessés grave, tel est le bilan du drame survenu ce mercredi 2 février 2022 entre 06H et 07H sur l’avenue Malanda N°09 où est situé un dépôt Maman Ngundu, précisément au Marché Matadi Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula.

Un câble haute tension qui s’est déconnecté du pylône a ramassé ces pauvres victimes. Et l’eau stagnante occasionnée par la pluie qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa n’a pas arrangé les choses.

Pour la SNEL, il s’agirait de la foudre qui s’est abattue sur ce pylône. Et la société nationale d’électricité déplore cette situation en rappelant qu « il est interdit de se placer à moins de 25 mètres de part et d’autre des câbles haute tension »

La nouvelle s’étant rapidement répandue, Plusieurs officiels ont fait le déplacement du lieu du drame. Le premier ministre et chef du gouvernement,Jean Michel SAMA LUKONDE, le ministre d’État, Ministre de l’intérieur, Daniel Aselo, le ministre de la communication et médias , Patrick Myaya.
Ils étaient accompagnés du patron de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka ainsi que du commissaire provincial de la police, général Kasongo.

Les ministres du gouvernement provincial ainsi que quelques députés provincaux élus de Mont-Ngafula étaient également de la partie.

Face à la presse, le Premier Ministre Jean-Michel Sama LUKONDE a présenté ses condoléances aux familles éprouvées et a rassuré l’opinion quant à la prise en charge totale des obsèques des victimes par le Gouvernement de la République.

Pour sa part, le Patron de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka touché par ces pertes en vies humaines , a déploré les conditions dans lesquelles vendent ces commerçants qui ne tiennent qu’à vendre dans les marchés pirates alors que les tables et autres espaces amenagés pour eux sont quasiment vides.

Rappelons par ailleurs que le 8 janvier, le Chef de l’État avait insisté sur la délocalisation de ce marché pirate plusieurs fois objet d’accidents graves. Malheureuse tu, toutes les tentatives pour carrément fermer ce marché de sont avérées vaines vu l’entêtement de ces commerçants.

En attendant les résolutions qui seront prises au cours de la réunion de crise convoquée cet après midi par le gouverneur de la ville, réunion à la quelle prendront part toutes les parties concernées par ce drame , les corps des victimes ont été acheminés à la morgue de l’ex hôpital Mama Yemo.

Par Picard LUHAVO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *