2 minutes 3 semaines

Une attaque perpétrée par les rebelles du M23/RDF dans le village de Remeka, en territoire de Masisi et chefferie de Bahunde, a fait des blessés parmi les finalistes de l’examen d’Etat ce jeudi 27 juin.

Selon des sources locales, l’attaque a éclaté en matinée lorsque les rebelles ont tenté de récupérer des vaches volées par un jeune du groupe d’autodéfense Wazalendo il y a cinq jours. Des échanges de tirs s’en sont suivis, causant des blessures parmi les civils, dont cinq finalistes qui se trouvaient dans un centre d’examen d’Etat.Les sources locales affirment également que 12 éléments du M23/RDF ont été tués lors de l’affrontement, tandis que trois jeunes résistants Wazalendo ont également perdu la vie. Les corps des rebelles ont été transportés dans le village de Kasake.

Un habitant de Remeka a déclaré que les rebelles ont incendié la position des Wazalendo dans le village avant de se retirer. Les blessés parmi les finalistes ont été évacués vers le village de Biriko par crainte d’une nouvelle attaque des rebelles sur l’hôpital de Katunda.

Parallèlement à cette attaque, des combats intenses opposent depuis ce vendredi matin l’armée congolaise et les rebelles du M23/RDF aux alentours de Kanyabayonga, en territoire de Lubero. Des détonations d’armes lourdes et légères résonnent dans la zone, et certaines sources affirment que les rebelles ont pris le contrôle de la localité de Kamaka et du village de Miriki.

La situation sécuritaire dans la région demeure volatile et la population craint pour sa sécurité. Les autorités appellent les parties en conflit à cesser les hostilités et à privilégier le dialogue pour trouver une solution pacifique à la crise.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *