0 3 minutes 3 ans

Au nom du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a procédé jeudi 11 novembre 2021, à Binza ozone, au lancement officiel du Projet de Développement Multisectoriel et de Résilience Urbaine de Kinshasa, dénommé  » KIN ELENDA « , un projet à la hauteur de 500 millions dollars américains financé par la Banque Mondiale. Résoudra la question de pénurie en eau potable dans les artères de la ville province de Kinshasa.

Accompagné de quelques membres du gouvernement central et provincial, notamment le ministre de l’Urbanisme et Habitat, le Gouverneur de la ville de Kinshasa et le Vice-président de la Banque Mondiale, tous on rappelés l’importance du projet « kin Elenda » qui vient à la rescousse de la population dans plusieurs secteurs secteurs.

Pour le numéro un du gouvernement de l’Union Sacré pour la Nation, qui a salué la mise en œuvre de ce grand projet qui permettra de résoudre la desserte en eau potable de plus d’un tiers de la population kinoise, il promet de suivre de très près son évolution.

« Nous sommes venu ici ce jour représenté son Excellence Monsieur le Président de la République au lancement du projet « Kin Elenda « . Un projet réalisé avec la Banque Mondiale, parce qu’une fois que le projet sera terminé, toutes les trois phases,  ça sera au moins pour un tiers de la desserte en eau de la ville province de Kinshasa avec une capacité de 330 mille mètres cube. Et donc nous, on est très enthousiasmé, très heureux d’être ici ce jour pour répondre à une question sociale qui est très attendue par la population ici à Kinshasa. Nous espérons que nous aurons d’autres types de projet de cette envergure sur le reste de la République. Nous, en tant que Gouvernement, nous allons nous assurer du suivi de cette impulsion qui est venue de son Excellence Monsieur le Président de la République et être à côté des travaux qui vont se mêner jusqu’à ce qu’ils arrivent à leur terme », à déclaré Jean-Michel Sama Lukonde dans son mot de circonstances.

Notons que, ce projet a une durée de 2 ans, est également une force stratégique de plus à la capitale congolaise contre les inondations et autres catastrophes.

Par la Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *