Le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima a tenu une séance de travail ce jeudi 28 avril avec les cadres et agents du Secrétariat exécutif provincial du Sud-Kivu.

Une discussion de près de deux heures qui s’est penchée sur les activités de tous les démembrements et des opérations électorales en cours dans le pays, mais également l’actualisation de la cartographie électorale dont certains cadres de la CENI sont dépêchés dans plusieurs provinces.

Le patron de la CENI a souligné son engagement à améliorer l’image de la cette institution électorale avec le processus de « rebranding », car les ressources humaines sont au centre de son action pour offrir des bonnes élections aux congolais en 2023, qui reflètent leurs volontés.

Au sujet de la fraude électorale, le président de la centrale électorale a rappelé que « la CENI est à son 4è cycle électoral et elle ne peut pas organiser des élections qui conduisent aux mêmes problèmes que ceux des cycles passés ».

Denis Kadima a également martelé sur la concrétisation de la parité homme-femme dans le recrutement de personnel temporaire où il accorde toute son attention.

La question sécuritaire durant les opérations électorales a aussi été abordée, et le président de la CENI renseigne que « je suis très sensible sur ce qui se passe à l’Est du pays ». Et Dénis Kadima en a discuté ce jeudi 28 avril avec le Gouverneur de cette province, Théo Kasi et il souligne que l’entretien s’est bien passé.

Bienvenu Musoy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *