0 3 minutes 1 an

A l’occasion du nouvel an 2023, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ), présente, par ma modeste personne, ses vœux de grâces, de parfaite santé et de prospérité à toutes les Congolaises et à tous les Congolais.

L’ACAJ saisit cette opportunité pour relever que l’année 2022 a connu des défis immenses tant du point de la gouvernance, de la justice distributive, que de la sauvegarde de l’intégrité territoriale de la RDC.

Ce faisant, l’ACAJ rappelle à toutes les institutions que les performances exceptionnelles réalisées dans la mobilisation des recettes de l’Etat au cours de l’année 2022 doivent s’inscrire dans la durée et être prioritairement orientées vers l’amélioration des conditions de vie du plus grand nombre et, surtout de nos nombreux compatriotes victimes d’une détresse humanitaire consécutive à l’émergence de plusieurs poches d’insécurité dans notre pays.

Dans ce cadre, la lutte contre la corruption, le détournement de deniers publics, le trafic d’influence doit être renforcée par la mise en œuvre effective de tout l’arsenal juridique y relatif qui impose par ailleurs des sanctions exemplaires et dissuasives contre les auteurs et leurs complices.

Au regard des menaces qui hypothèquent l’intégrité territoriale de notre pays, l’ACAJ engage le gouvernement, d’une part à renforcer davantage les capacités
opérationnelles des FARDC, et d’autre part d’améliorer lesbconditions de vie et de travail de l’ensemble de forces de défense et de sécurité pour leur permettre d’assurer
efficacement leur mission régalienne et in fine de relever les défis sécuritaires et humanitaires imposés par l’agression dont notre pays est victime de la part du Rwanda, sous-couvert du M23.

Aussi, l’ACAJ invite le gouvernement à tout mettre en œuvre pour combattre sans complaisance la délinquance foncière qui prend des proportions inquiétantes du fait qu’elle est exclusivement l’œuvre de certaines personnalités politiques et corps habillés de la République, des auxiliaires de la justice et autres privilégiés impénitents
mqui créent des lotissements sauvages et /ou spolient, non seulement au mépris de la loi, mais également dans l’indifférence générale des biens appartenant à autrui. Par ce comportement, ils manifestent cyniquement leur volonté d’imposer au reste de la
société la loi du plus fort et vident l’Etat de droit de toute sa substance.

Simon Du Ciel OMARI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *