C’est l’une des nouveautés de la proposition de loi complétant et modifiant la loi électorale déposée vendredi 03 décembre 2021 à l’assemblée nationale par le député national Nsingi Pululu.

Il a expliqué que sa motivation vise à éviter que les stagiaires n’accèdent aux institutions du pays. En ce qui concerne la caution à payer pour être candidat président de la République, Palulu préconise la somme de 300 millions de francs Congolais.

Une autre innovation de sa proposition de loi est que nul ne peut être candidat gouverneur , s’il n’est pas congolais d’origine, et s’il n’a jamais été sénateur, député national, ou député provincial.

Il en est de même pour postuler comme sénateur. Pour lui , le candidat doit posséder la nationalité congolaise d’origine, être détenteur au moins d’un diplôme de licence et avoir été député national ou député provincial.

Rappelons par ailleurs que Nsingi Palulu est porteur de la proposition de loi dite #Tshiani portant sur le verrouillage des fonctions regeliennes dont la magistrature suprême aux congolais de père et de mère.

Simon du Ciel/BENI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *