0 2 minutes 2 ans

Les rebelles de l’Aliance democratic Forces ADF ont accélérer avec le massacre de la population dans la région de Beni et Irumu. Le dimanche 13 au lundi 14 Mars, au moins cinquante deux (52) civils ont été tués par ces rebelles dans la chefferie des Walese Vonkutu, en territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri.

Contacter par Monde24.net, le coordonnateur de l’ONG Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) territoire d’Irumu, précise que le dimanche 13 Mars,19 civils ont été tués dont 8 à la Carrière, 4 à Apakolu, 2 à Apamayaya et 5 à Kimautu, des localités situées aux environs du village de Bwanasura.

33 autres civils ont été abattus, le lundi 14 mars, dont 18 dans le village de Ndimo et 15 à Apende, toujours par ces hors la loi.

‹‹ Nous sommes entrain de nous demander si réellement toutes les alertes de la population civile sont prises en considération, 52 civils tués en l’espace de deux jours seulement, c’est trop et ça fait mal au cœur. C’est pourquoi nous appelons le gouvernement congolais à mener, dans l’urgence, les opérations dans la chefferie des Walese Vonkutu, qui est devenue l’épicentre de ces rebelles ougandais des ADF ››, a réagi Christophe MUNYANDERU Coordonnateur de l’ONG de droits humains CRDH.

Pour cet acteur de droits de l’homme, les forces militaires mutualisées FARDC-UPDF doivent changer des stratégies des opérations pour couper court à ce bain de sang versé par ces rebelles de l’ADF.

Picard LUHAVO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *