2 minutes 1 an

Des boutiques, stations-service et magasins sont fermés la matinée de ce mercredi 18 Janvier 2022.

Ceci pour répondre à l’appel de la société civile qui a décrétée trois journées ville morte dans toute l’étendu de la province, malgré la prévention du maire de la ville Bunia qui promettait sceller toutes les portes des opérateurs économiques qui respecterons cette mesure des forces vives de l’ituri.

Du rond-point Fina passant par le tribunal de grande instance puis la tribune officielle de Bunia, ensuite au marché central sur le boulevard de libération, toute cette dizaine de stations carburants y implantées ont fermé leurs services.

On retrouve seulement des gardiens qui sécurisent le marché central de Bunia sans la population marchande.

Comme celà ne suffisait pas, outre la fermeture des activités économiques, certains chefs d’établissements scolaires disent observer d’abord la situation de la ville. Sur ce, on voit dans certaines rues de la ville des écoliers faire demi-tour pour la maison.

Pendant que la population observe cette journée ville morte, de l’autre côté, ce sont certains endroits publics de la ville de Bunia qui sont sur-militarisés.

 
Picard LUHAVO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *