Quarantes couples notamment vingt au Kasai-Central et vingt autres au Kasai, séparé pendant l’évènement du mouvement Kamuina Nsapu se sont remis ensemble ce jeudi 30 mars 2023 après pret de cinq ans de séparation grace au plaidoyer mené par l’ONG femmes mains dans la main pour le développement intégral (FMMDI) avec l’appui financier du haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR) auprès des différentes autorités dont les chefs coutumiers.

«Nous avons identifié à un certain temps les couples qui étaient séparer à cause de certains abus et exploitation sexuelles commis sur certaines femmes ( survivantes) lors des atrocités Kamuina Nsapu répudié de leurs toits conjugaux. Après notre plaidoyer les chefs coutumiers ont accepté de signer les actes d’engagement, les députés ont voter l’édit portant interdiction des coutumes avilissantes à l’égard de la femme et le gouvernement a promulgué» dit Nathalie kambala directrice pays de FMMDI.

Grace aux moyens du UNHCR, après l’identification des familles séparées, FMMDI a reçu a redonné de l’espoir à ces couples qui devraient encore revivre ensemble.

«Nous avons remis des enveloppes à quarante familles aujourd’hui, vingt à Tshikapa et vingt à Kananga, depuis l’année passée jusqu’à ce jour nous avons reÇu a réunifié quatre-vingt deux couples avec un appui d’une enveloppe et certaines choses d’équipements pour la maison» dit-elle

A Kananga et à Tshikapa , ces activités ont eu lieu devant différentes autorités de la place et certains partenaires techniques et financiers comme haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés ( UNHCR).

Rappelons que les évènements de Kamuina Nsapu ont eu lieu vers les années 2016 -2017 dans l’Espace Grand Kasaï.

Pascaline MILEMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *