La République Démocratique du Congo a démenti, ce mercredi 15 février 2023, les allégations du Rwanda, selon lesquelles les éléments des FARDC seraient entrés dans la zone neutre de la frontière entre la RD Congo/ Bukavu Ruzizi 2 et le Rwanda District de Ruzizi et auraient ouvert le feu sur poste frontalier et que les forces de sécurité rwandais auraient riposté.

Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje a fait cette mise au point dans un communiqué dont une copie est parvenue à Monde24.net. Selon ce document, il s’agit des allégations notoirement mensongères.

En effet, ce jeudi 15 février, à 4 heures du matin, il s’est produit au poste frontalier de Ruzizi 2 à Bukavu, dans la Province du Sud-Kivu, un incident consécutif à l’altercation entre les éléments de la PNC, ceux des FARDC et une bande de criminels qui fuyaient, après avoir tenté d’opérer dans le quartier avoisinant la frontière. Pendant leur fuite, il y a eu échange de tirs entre les forces de défense et de sécurité de la RDC et ces hors la loi porteur d’armes à feu. Renseigne ce communiqué.

Ce même document affirme que, cette situation a crée une alerte et l’intervention efficace de nos forces a permis de maîtriser quelques bandits qui sont actuellement aux arrêts.

Ce communiqué précise qu’aucun cas, les FARDC ont franchi la Zone neutre, encore moins ouvrir le feu en direction du Rwanda.

Le gouverneur du Sud-Kivu appelle la population au calme et à la vigilance car selon lui, le Rwanda à l’intention de vouloir attaquer la province du Sud-Kivu.

Simon Du Ciel OMARI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *