Des habitants en train de fuir les combats au Nord (Photo tierce)

Les mouvements des populations sont intensifiés, depuis une semaine dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, suite aux combats entre les FARDC et les rebelles du M23.

Les habitants des villages environnant Muhanga et Kibatsiro prennent la direction notamment de Mukoto monastère, Kahira et Kirumbu et ceux de la zone de Nyamitaba, se dirigent vers Muheto, et d’autres vont jusqu’à Sake.
Les derniers de ces combats remontent à ce jeudi matin entre le M23, appuyé par Kigali, et les FARDCsur l’axe Kitshanga-Muhanga, groupement Bashali Mokoto, territoire de Masisi.

Selon les sources locales, ces violents affrontements ont été signalés atour du pont Katanda, environ 5 KM de Muhanga, chef-lieu du groupement Bashali Mokoto. Les mêmes sources rapportent que les rebelles du M23/RDF auraient ciblé le centre de Muhanga et celui de Kirumbu plus loin.


Elles précisent tout de même que ces rebelles feraient face à une intense résistance des combattants locaux autour du pont Katanda où, jusqu’à 12 heures locales ce jeudi, les combats étaient encore violents.
Pendant ce temps, la situation reste tendue sur l’axe Nyamitaba, Kisovu, Nyakariba dans le groupement Bashali Kaembe, qui a été le théâtre des combats toute la journée du mercredi.
Des sources locales accusent les rebelles de multiplier des attaques simultanées contre l’armée congolaise et les groupes armés locaux.

Pour leur part, les rebelles parlent des menaces des bombardements des leurs positions dans la zone auxquelles ils répondent.

  Petronie NSUK.

By Picard Luhavo

Je suis journaliste reporter des images basé en République démocratique du Congo dans la province de l'Ituri à Bunia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *