0 3 minutes 1 an

L’état-major de renseignements militaire, a cours d’une conférence de presse tenue, le lundi 5 juin à Kinshasa, décidé de prolonger la détention de Salomon Kalonda, conseiller spécial et politique de l’opposant Moïse Katumbi, interpellé depuis le 30 mai dernier, à l’aéroport de N’djili.

Interrogé sur la longue période de sa détention sans le transférer devant son juge naturel, l’état-major des renseignements militaires brandit l’aval du ministère public qui autorise sa longue détention au regard “des faits graves” à sa charge.

« Les faits étant complètement sensibles dès lors que nous avons mis la main sur Monsieur Salomon Kalonda Idi Della, le lendemain pour respecter la procédure, nous avons saisi l’officier du ministère public pour nous permettre de proroger la durée de sa détention. Et donc nous sommes en conformité avec la loi. Nous avons l’autorisation du ministère public pour proroger la détention et nous sommes en train d’y travailler pour que nous puissions le mettre à sa disposition avec tous les éléments de preuve et qu’il soit directement devant son juge naturel », a indiqué ce lundi 5 juin, le lieutenant-colonel Kangoli Ngoli Patrick, conseiller juridique à l’état-major des renseignements militaires.

Rappelons que Salomon Idi Kalonda, conseiller spécial et politique de Moise Katumbi, a été arrêté mardi 30 mai à l’aéroport de Ndjili alors qu’il se rendait à Lubumbashi avec son Chef Moïse Katumbi après un long séjour à Kinshasa où ils ont organisé des manifestations publiques contre le régime de Félix Tshisekedi.

Du côté de sa famille politique et partis alliés, l’on considère son arrestation comme une cabale bien orchestrée par le régime de Félix Tshisekedi dans l’intention de nuire à ce proche de Moïse Katumbi et à ce dernier lui-même.

Rédaction M24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *