2.000 personnes seront sélectionnées comme mains d’oeuvre locales dans cinq (5) chefferies du territoire d’Irumu, dans le cadre du projet pilote du fonds de cohérence de stabilisation à travers le Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaires et Stabilisation (P-DDRCS/Ituri).

Il s’agira de 50% des combattants déjà désarmés, 30 % des femmes, 20 % des hommes et jeunes issus des chefferies des Andisoma, Mobala, Bahema d’Irumu, Babelebe et Baboa Bokoe.

Révélation de la coordination provinciale du Programme de Désarmement Démobilisation Relèvement Communautaires et Stabilisation (P-DDRCS/Ituri) lors de la clôture d’une mission de consultation communautaire dans les différentes chefferies précitées, du 02 au 06 mai 2023 dernier en présence, de la conseillère du gouverneur en charge des affaires politiques Madame Claudine NZENI, du responsable de la Section Stabilisation de la MONUSCO Michel NOLET, le chef de projet OIM Raphaël YIMGA et des notables communautaire Bira et Hema.

C’était dans le cadre des activités préparatoires, de prise de contact, de vérification, d’échange direct avec la population, avant le démarrage effectif des projets pilotes. Ces projets se réaliseront dans le cadre du relèvement et de l’insertion communautaire et ils seront financés par le fonds de cohérence.

Ce projet a comme partenaire de mise en œuvre l’OIM et sera exécuté par les différentes ONG locales qui seront sélectionnées pour une durée de 9 mois.

Picard Luhavo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *