En réponse au programme international des Nations Unies d’activisme contre la violence basée sur le genre, Ban Hq Sp & Sig Coy 17 a organisé une campagne médicinale le 28 novembre 2022 dans les locaux de l’école Bangabandhu MBIO à Bunia.

Une cinquantaine des personnes ont beneficiées des soins et consultations médicales, tous, femmes et enfants du quartier Opas. En présence du commandant secteur nord, le brigadier général Md Muhsin Alam ndc psc, le chef du quartier d’Opas, le directeur de l’école Bangabandhu MBIO, des dignitaires civils locaux et les autochtones du quartier.

Pour le commandant de la brigade du secteur nord, en plus du mandat donné par l’ONU de protéger les civils, les contingents bangladais déployés au Congo soutiennent avec dévouement la population locale pour son développement socio-économique et une paix durable.

«Les Casques bleus bangladais sont toujours aux côtés du peuple congolais en détresse. Il a dit que de nombreuses personnes de ce pays déchiré par la guerre vivent sous le seuil de pauvreté. Ils ne peuvent pas s’offrir une nourriture adéquate et un traitement approprié. Il existe un déficit nutritionnel chez l’adulte et le nouveau-né. Ils souffrent de diverses maladies. Les installations médicales ici ne sont pas encore très modernes. En particulier, les personnes des zones rurales n’ont pas un accès adéquat aux installations médicales de pointe. Les femmes et les enfants sont les plus touchés. Le traitement post-natal et le traitement pédiatrique ne sont pas encore disponibles dans la priorité du Congo. Il a dit qu’aucune nation ne peut se développer sans avoir des soins de santé appropriés. Pour des enfants en bonne santé, les mères doivent être bien traitées. Les enfants sont l’avenir d’une société. Ils sont sujets à différentes maladies pendant leur enfance. Par conséquent, les mères et les enfants ont besoin de soins et de traitements adéquats. Ban Hq Sp & Sig Coy 17 a repris cet effort philanthropique pour étendre le soutien médical à la population locale du quartier d’Opas. Ce type d’activités humanitaires se poursuivra également à l’avenir.» a éclaré le géneral Md Muhsin Alam ndc psc à Monde24.net

Les casques bleus Bangladais avec les enseignants d’une école primaire à Bunia

«Nous voulons voir un Congo sain et pacifique. Nous ferons tout notre possible pour apporter des changements positifs dans la vie des gens. Notre objectif est de travailler pour une société exempte de maladies, de préjugés sociaux et de discrimination économique. Un Congo fort et pacifique n’est pas une illusion ; c’est un rêve à embrasser, une mission à accomplir. Pour concrétiser cette mission, la cohésion sociale, l’harmonie ethnique, le progrès économique et l’éducation moderne sont des pierres angulaires importantes. La mobilité sociale et la vie paisible doivent être prioritaires. Il a également déclaré que la lumière de l’éducation doit être allumée parmi les jeunes du Congo pour sa paix et son progrès durables. Cela éliminera tous les préjugés et la compréhension myope de l’esprit des gens. La lumière de l’éducation élargira la capacité intellectuelle des gens et ils pourront dépasser les barrières socio-économiques.» a-t-il ajouter.

Le commandant secteur Nord de la Monusco avec les écoles dans une des écoles à Bunia

Plus tard, le général de brigade Md Muhsin Alam, ndc, psc a visité l’école MBIO créée par le contingent du Bangladesh en 2021. Les anfants joyeux ont accueilli le commandant avec des visages souriants et l’ont chaleureusement accueilli. Il a parlé aux jeunes élèves de différentes classes et les a encouragés pour une meilleure éducation. Le commandant enthousiaste a scandé l’hymne national du Congo avec les tout-petits rayonnants. Sa présence a été un énorme encouragement pour les enseignants et les élèves. Le commandant a apprécié l’autorité scolaire pour sa noble contribution dans le domaine de l’éducation malgré de nombreuses insuffisances et obstacles. Il s’est enquis des problèmes des écoles et a promis d’étendre tous les soutiens possibles à sa fin. Enfin, le commandant a remis des articles de papeterie et de sport au principal. Il a également remis quelques articles de sport au chef du quartier Opas. Le principal et le chef du quartier Opas ont apprécié les efforts bienveillants du contingent bangladais. Ils espéraient que ce type d’assistance cimenterait la confiance et la compréhension mutuelles entre les soldats de la paix et la population locale. Un bon nombre de la population locale, en particulier les femmes et les enfants, ont reçu des soins primaires et des consultations médicales. Une équipe médicale de Ban Hq Sp & Sig Coy 17 a soigné les patients et leur a donné les médicaments nécessaires.

Picard LUHAVO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *