0 2 minutes 1 an

Il s’agit du résultat de l’atelier de deux jours organisé à Kindu par l’ICCN au profit des acteurs locaux œuvrant dans la filière protection des grands singes financée par la Fondation ARCUS dans le cadre du projet USHIRIKI dont les travaux ont pris fin ce vendredi 3 février 2023 dans la salle de l’hôtel Valencia.

À l’occasion, Monsieur Emole Pipen de la Fondation ARCUS a salué l’engagement des participants pour l’élaboration d’un plan commun pour la protection des grands singes dans la Province du Maniema.

Pour sa part, le Directeur de Cabinet du Ministre Provincial de l’environnement demandé aux acteurs œuvrant dans la filière de protection des grands singes à l’engagement assidu afin de répondre aux attentes de ce projet.

Occasion faisant le larron, le Directeur Provincial de l’ICCN au Maniema a souligné qu’il est plus que impérieux que la population s’implique à la protection de l’environnement et particulièrement des grands singes dont les gorilles, chimpanzés et bonobos.

Radar NISHULI précise que les études faites par l’ICCN démontrent que plus de 80% des grands singes ont été exterminés dans les 20 dernières années par la chasse illicite d’où la raison pour l’État Congolais de mettre en place le projet USHIRIKI qui vise l’échange d’informations entre acteurs locaux impliqué dans la protection ces espèces rares question de conserver le plus longtemps ce qui reste et le garder au profit des générations futures.

Wickot WAKANDWA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *