Sans protocole ni exclusion, les hommes et les femmes de plusieurs couches sociales ont défilé sur le podium tirés par les propres mains du Président Félix Antoine Tshisekedi pour faire entendre les cris d’alarme des boyomais.

Sous l’oreille attentive du candidat numéro 20, la première interpellation a concerné le conflit terrien qui oppose les Bambole du territoire d’Opala et les Balengola du territoire d’Ubundu ayant engendré plus de 30 milles déplacés internes. À cette question le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a annoncé que depuis le mardi 28 il a instruit au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Économie Nationale Vital KAMERHE de mettre sur la même table les Chefs coutumiers de ces deux territoires pour trouver ensemble une solution qui va mettre d’accord les populations de ces deux entités. Les réunions commencées avant son arrivée vont se poursuivre le jeudi 30 novembre sous la conduite du Pacificateur Vital KAMERHE qui lui réservera la primeur des conclusions.

Quant au problème d’insécurité dans la province d’Ituri qui a une incidence majeure sur le bien être de la population boyomaise, Félix Antoine Tshisekedi a promis de ne jamais baisser les bras dans la recherche de la paix non seulement dans cette zone mais aussi dans le Nord-Kivu où sans relâche il coordonne les interventions de l’Armée Nationale Congolaise pour barrer la route aux ennemis de la république.

Sur la question du manque de l’électricité et de l’eau, conscient de l’immensité de l’étendue de la province qui en souffre, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est engagé personnellement à poursuivre avec les efforts déjà entamés sous son premier mandat pour résoudre ce problème qui le tient à cœur.

À la réclamation des étudiants sur les conditions d’études dans les différents campus, Félix Antoine Tshisekedi a tenu à faire savoir aux étudiants boyomais que l’éducation à tout les niveaux fait partie des priorités de son projet de société. Plusieurs actions ont déjà été lancées pendant son premier mandat et le chronogramme prévoit de poursuivre avec d’autres étapes d’amélioration des conditions notamment dans les milieux universitaires, dans les instituts et bien sûr à l’école primaire et secondaire.

D’autres personnes ont abordé la question de la couverture santé universelle principalement les épouses des militaires et des policiers qui sont les premières à en souffrir. Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a rappelé son ambition, celle d’atteindre au cours de son règne la couverture totale du territoire congolais par cette mesure. Il a par ailleurs rappelé qu’aujourd’hui la maternité gratuite est effective sur presque toute l’étendue du pays et les efforts continuent à être faits pour que ça soit effectif dans tout le pays.

La forte liesse n’a pas permis au candidat numéro 20 d’avoir à écouter tout le monde qui voulait s’exprimer car il lui était difficile de contenir la joie exprimée par cette population qui demandait, par des chants improvisés, à Vital KAMERHE de dire au Président de ne pas s’inquiéter car il lui donneront tous leurs voix.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *