3 minutes 12 mois

Deux combattants d’Allied Democratic Forces (ADF), dont une fille mineure ont été capturés par la coalition des armées congolaise et ougandaise, lors des affrontements, le dimanche 2 juillet 2023, avec les assaillants dans la vallée de Mwalika, en secteur de Ruwenzori (territoire de Beni), au Nord-Kivu.

Selon le colonel Mak Hazukay, porte-parole de la coalition FARDC-UPDF, une arme à feu et un coran ont également été récupérés des mains des soldats dont les Identités sont ont été découvertes, notamment, Abdoul Majidu Musisi âgé de 25 ans et Kabiga Syabugha âgée de 16 ans, et ont été appréhendés en possession des munitions et autres effets militaires.

C’est la énième fois que des capturés sont annoncés par la coalition des deux armées à Beni. Depuis la deuxième quinzaine du mois de juin, l’armée ougandaise en connivence avec les FARDC ont accentué les offensives contre les rebelles ougandais ADF dans la vallée de Mwalika. Des offensives qui arrivent après l’attaque meurtrière attribuée aux ADF, qui a coûté la vie à 42 élèves dans une école privée à Mpondwe (Ouganda).

Ces offensives ont abouti à la neutralisation de monsieur Amri Abdi Shakur, une figure importante des ADF, présenté comme commandant et médecin des assaillants dans la vallée de Mwalika. Il a été tué aux côtés de son épouse la nuit du mercredi au jeudi 29 juin lors d’un raid qui a ciblé leur bastion le long de la rivière Taliya, toujours dans la vallée de Mwalika.

Pour l’instant, ces captures et neutralisations des chefs ADF annoncées ce dernier temps ne permettent pas de présenter le mouvement comme étant affaibli car à la disparition d’un leader, la rébellion toute aussi discrète se réorganise et résiste.

Blanchis LUNGALA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *