La journée ville morte décrétée par le bureau de coordination de la société civile été observée ce mardi 28 décembre au centre commercial de Kavumu en groupement de Bugorhe.

Le marché, écoles boutique et kiosques sont restés fermés au centre commercial l’avant midi de ce mardi.
Le long de la route principale, quelques motards et conducteurs de véhicules ont été vu à la recherche des clients mais pas d’engouement.

Les agents de l’ordre étaient en circulation pour surveiller la situation sécuritaire.
Les élèves qui se sont rendu à l’école ont été obligés de rentrer encore à la maison.

Certains habitants se lamentaient au grand matin pourquoi la sociv n’a pas décrété une journée pareille pour dire non à la taxe RAM. A Birava, Mulashe et Cinjava dans le groupement de Bushumba, les activités ont tourné aux ralentis car les pêcheurs ont manqué des clients qui allaient y acheter les freintins communément « sambaza » selon nos sources sur place.

A Ishungu et Lugendo, seulement quelques écoles ont fonctionné mais d’autres activités ont tourné aux ralentis selon la Nouvelle Dynamiqye de la Societe CiviIe NDSCI.

Sylvie Nabintu/Bukavu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *