2 minutes 2 semaines

Un drame s’est produit ce mercredi 03 juillet 2024 matin dans un village du groupement Wazabo, en territoire de Djugu (Ituri). Des miliciens de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) ont attaqué un carré minier où des Chinois exploitaient de l’or.

Bilan tragique : 6 Chinois tués et 2 soldats FARDC

L’attaque a fait un bilan lourd : six Chinois ont été tués par les assaillants, ainsi que deux soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

En plus des victimes, neuf autres Chinois ont été enlevés par les miliciens et emmenés à Digene, un bastion de la CODECO en Djugu. Selon les informations recueillies, les miliciens CODECO ont suivi leur mode opératoire habituel : attaque surprise, tueries, pillages et fuite.

Le chef du secteur de Banyali-kilo, Innocent Madukadala, a confirmé l’attaque et le bilan tragique. Le porte-parole de l’armée en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, a également confirmé la mort des deux soldats FARDC.

En Ituri, les Chinois exploitant de l’or sont régulièrement pris pour cible par des groupes armés. En avril dernier, un autre Chinois avait été tué dans une attaque similaire à Mambasa. Cet événement tragique met en lumière la persistance de l’insécurité dans la région de Djugu et la nécessité d’une action urgente des autorités congolaises pour sécuriser les populations et les travailleurs, tant congolais qu’étrangers. La libération des otages chinois est également une priorité absolue.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *