2 minutes 6 jours

Face à l’agression persistante dans l’est du pays, les autorités congolaises poursuivent leurs efforts de renforcement de l’armée. Après avoir commandé une centaine de véhicules blindés Streit assemblés en Ouganda, elles viennent de s’équiper en munitions auprès d’industriels de l’armement en Bulgarie et en Serbie, d’après le média français Africa Intelligence.

Cette nouvelle acquisition vise à doter les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) des moyens nécessaires pour faire face aux groupes rebelles, notamment le M23 soutenu par le Rwanda. La situation sécuritaire et humanitaire dans l’est du pays continue de se détériorer, avec des millions de personnes déplacées et des combats intenses qui affectent les populations civiles.

Selon Africa Intelligence, les fournisseurs d’armement bulgares et serbes fournissent à l’armée congolaise des chars de combat de seconde main, des armes légères et des munitions. Ces équipements devraient permettre aux FARDC de mieux se défendre contre les offensives des rebelles et de protéger les civils.

La situation dans l’est de la RDC reste complexe et volatile. Il est crucial que la communauté internationale continue à soutenir les efforts de paix et de dialogue pour trouver une solution durable au conflit.

En plus de l’acquisition de nouveaux équipements militaires, il est également important que les FARDC bénéficient d’une formation adéquate et d’un meilleur encadrement. Le renforcement de l’État de droit et la lutte contre la corruption sont également des éléments essentiels pour une paix durable en RDC.

Picard Luhavo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *