2 minutes 1 semaine

Malgré un contexte complexe et des tensions croissantes, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) poursuit son soutien aux opérations militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans l’est du pays.

Protection des civils et opérations conjointes

Selon Bintou Keita, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC et Chef de la MONUSCO, les opérations conjointes entre la MONUSCO et les FARDC ont permis de contribuer à la protection des civils, notamment dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.En Ituri, la lutte contre les groupes armés CODECO et Mai-Mai a été particulièrement fructueuse grâce à la formation de 400 nouvelles recrues FARDC dans le cadre de l’opération conjointe « Northern Scalpel ».

Opération Springbok : Goma et Sake sous protection

L’opération Springbok, menée conjointement par la MONUSCO et les FARDC, vise à protéger les villes de Goma et Sake des attaques du M23. Cette opération se poursuit et a permis de repousser les assauts du groupe rebelle.

Un retrait progressif de la MONUSCO

Il est important de noter que le mandat de la MONUSCO arrive à terme et que la mission est en cours de retrait progressif du pays. Cependant, la MONUSCO réaffirme son engagement à soutenir les autorités congolaises dans leurs efforts pour ramener la paix et la sécurité dans l’est du pays.

Le contexte reste complexe et les défis sont nombreux, mais la MONUSCO et les FARDC continuent à travailler ensemble pour protéger les civils et stabiliser la région.

Picard Luhavo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *