Suite à ses propos jugés «stigmatisants» contre la communauté Tutsi lors d’une émission télévisée sur la chaîne Bosolo Na Politik, l’ancien ministre du développement rural Justin Bitakwira est appelé à se présenter à l’Office du Procureur Général près de la cour de cassation, ce Jeudi 20 Juillet 2023 à 10 heures. C’est ce qui ressort d’une invitation lui adressée par le procureur général près la cour de cassation.

 »J’ai l’honneur de vous inviter à vous présenter à l’Office de Monsieur le Procureur Général près de la cour de cassation, Sis Boulevard du 30 Juin, Building CNSS (ex INSS), 2ème niveau à Kinshasa/Gombe, le Jeudi 20 Juillet 2023 à 10 heures 00′ pour des faits dont connaissance vous sera communiquée sur place », peut-on lire dans cette invitation de la cour de cassation signée par le Premier Secrétaire Alexis Amisi Ometete.

En effet sur la chaîne de télévision Bosolo, Justin Baitakwira avait déclaré
 »Un Tutsi est un criminel né, Ils sont tous pareils. Quand tu vois un Tutsi, un criminel(…) Je me pose toujours la question de savoir si leur créateur ce n’est pas celui qui a créé le diable. Je n’ai jamais vu une race aussi méchante. »

Par ailleurs, ces affirmations ont fortement inquiété L’Union Européenne qui a adressé à ce jour des correspondances à la ministre d’Etat de la justice et garde des sceaux, Rose Mutombo ainsi qu’au président du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), Christian Bosembe en rapport avec les propos « stigmatisants » de Justin Bitakwira à l’égard des membres de la communauté Tutsi.

Il sied de rappeler que Bitakwira est depuis 2022, sur la liste de mesures restrictives individuelles. Il est accusé « d’avoir de manière répétée incité à la violence et à la discrimination en propageant un discours de haine, notamment à l’encontre de la communauté Tutsi et en particulier Banyamulenge.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *