« Après avoir parlé avec nos partenaires, nous voici chez nous pour soutenir la production locale »

Seuls ces mots prononcés par le Vice Premier Ministre, Ministre de l’Économie Nationale, Vital Kamerhe devant la presse à Lubumbashi résument à eux mêmes les deux objets de la mission dont il a la lourde charge de conduire dans le sud du pays pour répondre de manière profonde et définitive en appliquant les solutions à court, moyen et à long terme, pour palier à cette crise du maïs dans le Grand Katanga qui devient de plus en plus récurrente.

Après la République Sud Africaine et celle de la Zambie où il a eu des pourparlers et des signatures des accords avec les officiels et des acteurs majeurs du secteur de la production agricole de ces derniers, le ministre de l’économie congolaise a regagné la RDC par Lubumbashi ce jeudi 04 mai où il a réuni les opérateurs économiques de secteur agricole et autres, dont la FEC Katanga.

La demande en farine est de l’ordre d’un million de tonnes l’an et les réserves sont presque à l’épuisement, d’où l’urgence et la nécessité d’apporter une solution rapide pour palier à cela.

Le gouvernement central s’active à trouver des solutions immédiates pour répondre à la crise, mais surtout, comment régler la question du « bunga » d’une manière profonde en encourageant et en soutenant la production locale, afin de la rendre plus compétitive et ainsi couvrir le besoin sans faille.

Sont là le diagnostic et les remèdes trouvés à l’issue de cette mission diligentée par la République.

C’est ce vendredi que la délégation a regagner la ville province de Kinshasa pour prendre part au conseil des ministres hebdomadaire.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *