3 minutes 6 jours

Des sources concordantes affirment que les rebelles du M23-RDF auraient brouillé le système de géopositionnement par satellite (GPS) sur le tronçon Goma-Beni et Goma-Butembo, dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo (RDC).

Cette information, relayée par plusieurs médias locaux, provient notamment de sources à l’aéroport de Goma. Selon ces sources, les avions en provenance de Goma pour Butembo et Beni rencontrent depuis hier d’importantes difficultés de navigation dues à un brouillage du signal GPS.

Seuls les pilotes expérimentés sur ces trajets seraient en mesure de voler sans GPS, mais au péril de leur sécurité.

Déclare une source proche d’une compagnie aérienne régulière desservant Goma-Butembo :

Le brouillage du signal GPS constitue un obstacle majeur pour la navigation aérienne dans la région, et pourrait avoir de graves conséquences pour la sécurité des vols et des passagers. Il pourrait également perturber les opérations humanitaires et commerciales qui dépendent largement du transport aérien.

Les motivations du M23-RDF derrière ce brouillage présumé du GPS ne sont pas claires. Il est possible que le groupe rebelle cherche à perturber les opérations militaires des FARDC, ou à entraver la circulation des biens et des personnes dans la région.

Les autorités congolaises n’ont pas encore réagi à ces informations. Il est important qu’une enquête soit menée pour déterminer l’origine du brouillage et prendre les mesures nécessaires pour garantir la sécurité du trafic aérien dans la région.

Le brouillage du signal GPS est une pratique illégale qui peut avoir des conséquences graves. Il est important que la communauté internationale condamne cet acte et appelle le M23-RDF à cesser immédiatement de perturber le trafic aérien dans l’est de la RDC.

En plus des perturbations du trafic aérien, le brouillage du GPS pourrait également avoir des impacts négatifs sur la population civile. En effet, le GPS est utilisé pour de nombreuses applications quotidiennes, telles que la navigation routière, la communication et l’agriculture. Le brouillage du signal pourrait donc priver les populations locales de ces services essentiels.

Il est important que la communauté internationale continue à soutenir les efforts de paix en RDC et à s’engager pour la protection des civils dans l’est du pays.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *