Malgré le report de la marche de l’opposition pour le jeudi 18 mai 2023, les leaders de l’opposition maintiennent leur activité pour ce samedi 13 mai. Cette volte-face de l’opposition a été rendue publique après une réunion avec le gouverneur de la ville Province de Kinshasa, Gentiny Ngobila jeudi 11 mai.

Les opposants se réfèrent dans la constitution, qui donne à tout citoyen la liberté d’expression et de manifestation. Ils font savoir aussi en 2017, alors que Félix Tshisekedi était encore opposant avait appelé la population a ne pas respecter la décision du pouvoir en place qui avait également reporté une marche après concertation.

Ce samedi 13 mai, Kinshasa risque de voir une scène Jamais vécue depuis l’avènement du président Félix Tshisekedi à la tête de la RDC.

L’opinion pense que la décision de l’opposition est un piège pour mettre sur la tête du régime actuel les dégâts collatéraux qui surviendront.

Wait and see, disaient les anglais.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *