Les réfugiés burundais vivent la plupart dans des camps notamment à Uvira et à LUSENDA dans le territoire de FIZI. Statistiques livrées lors de la célébration de la journée mondiale
des réfugiés sous le thème « De l’espoir loin de chez soi ».

Pour ce qui est du rapatriement, ERNEST BWAMI, assistant de protection à la Commission Nationale des Réfugiés, CNR Bukavu fait savoir que celui-ci est volontaire. Depuis le début de l’année 2023, la CNR en partenariat avec le Haut-Commissariat pour les Réfugiés, HCR a déjà rapatrié 130 réfugiés rwandais et Burundais.

A l’occasion de cette journée, le monde célèbre la persévérance et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays pour échapper au conflit ou à la persécution fait savoir ERNEST BWAMI.

Pour lui, la population du Sud-Kivu est appelée à donner espoir aux réfugiés à la quête de la protection et leurs offrir un environnement sain pour qu’ils retournent chez eux sans inquiétude

Cette cérémonie a réuni des réfugiés rwandais cantonnés dans le camp de transit des réfugiés et qui ont agrémenté cette manifestation par des activités culturelles.

Signalons que lors de la visite à Goma du Haut-Commissaire adjoint en charge des opérations au HCR, Raouf MAZOU avait révélé qu’il y a à peu près 80 000 Congolais qui se trouvent au Rwanda comme des réfugiés et à peu près 200 000 Rwandais qui le sont actuellement au Congo.

Sylvie NABINTU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *