Tombés sur le champs d’honneur dans une embuscade tendue le 27 janvier dernier à Pitso par les miliciens de l’URDPC CODECO, une dizaine de militaires parmi lesquels des officiers supérieurs de l’armée ont reçu leurs derniers hommages ce vendredi 17 février 2023.




Ces FARDC ont été conduits dans leurs demeures éternelles après une cérémonie présidée par l’inspecteur général des Forces Armées de la RDC Amisi Kumba dit Tango Fort au côté du gouverneur militaire, lieutenant général Luboya N’kashama Johnny.



Amisi Kumba a invité les ituriens à la collaboration civilo-militaire pour vaincre l’insécurité qui gangrène la province de l’Ituri. Il les a aussi appelé au respect des soldats car ayant la mission de protéger l’intégralité nationale.



 « Personne d’entre eux n’est de la province de l’Ituri, synonyme du fait que les militaires meurent pour leur pays. C’est en guise de notre serment de l’armée » a fait savoir Amisi Kumba.



Le lieutenant général Luboya N’kashama Johnny, gouverneur militaire a quant à lui, présenté ces condoléances aux veuves et orphelins des militaires avant de souligné qu’outre ces morts, d’autres militaires blessés lors de cette embuscade ses trouvent à l’hôpital général de référence de Bunia.




Cette équipe des militaires morts est celle des personnes qui ont beaucoup compatis dans la province de l’Ituri en grande partie contre les ADF dans les territoires d’Irumu et de Mambasa a ajouté le lieutenant général Johnny LUBOYA.



« Depuis mon arrivée en Ituri c’est toujours ce même qui se retrouve sur la route nationale numéro 4 à Irumu et Mambasa pour aller se battre contre les ADF. Même sur la RN 27 pour se battre contre les miliciens CODECO. Toujours les mêmes, ils vont de Komanda à Luna, Komanda Mambasa, à Tchabi et Boga » a révélé le gouverneur de province.



Aux miliciens CODECO, Zaire, Tchini ya Kilima et FRPI, Luboya demande d’arrêter cette barbarie afin de permettre à l’armée de se concentrer sur le dossier ADF et M23.



La province de l’Ituri est l’une des provinces les plus touchées par la crise sécuritaire qui gangrène l’Est de la République Démocratique du Congo.

Picard LUHAVO

2 thoughts on “ITURI : Inhumation des militaires FARDC tués dans une embuscade des CODECO”
  1. Nice read, I just passed this onto a colleague who was doing a little research on that. And he just bought me lunch since I found it for him smile So let me rephrase that: Thank you for lunch!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *