L’inspection générale des finances vient de rendre publiques, les conclusions de sa mission d’audit du fichier de la paie des agents fonctionnels de l’État ; ce 27 Avril 2023 devant les responsables de la paie des FARDC, de la police nationale congolaise, du SECOPE ainsi que des secrétaires généraux de l’administration publique.

D’après cette correspondance signée par Dieunit Kanyinda, le chargé de communication de cette institution, le manque à gagner mensuel subi par le Trésor public est estimé à 148.999.749.440,95 CDF.

« D’ores et déjà, certains cas d’irrégularités manifestes font l’objet d’une désactivation.
La liste de 961 agents chargés du traitement de la paie impliqué dans le réseau maffieux sera transmise aux instances judiciaires » , précise la lettre.

Signalons que, l’inspection générale de l’administration publique compte poursuivre avec le travail de nettoyage du fichier des effectifs des agents de l’État. Et ce, sur instruction du vice premier ministre, ministre en charge de la fonction publique.

Ludovick IWELE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *