Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) en République démocratique du Congo, a dans un rapport rendu publique ce samedi 9 juin 2023, fait savoir qu’au moins 37 cas d’enlèvement ont été enregistrés dans les provinces affectées par les conflits au mois d’avril.

Selon ce rapport au moins 100 personnes dont 79 hommes, 16 femmes et cinq enfants sont concernés par ces kidnappings concernent.

Signalons que la province du Nord-Kivu demeure la plus touchée avec 25 cas (68%) suivie des provinces du Sud-Kivu (sept cas soit 19 %) et de l’Ituri (cinq cas, soit 13%). Parmi les groupes armés, des membres des ADF et des éléments Maï-Maï sont responsables du plus grand nombre de victimes d’enlèvement (25 victimes chacun, soit 25%), suivis des FPIC (16 victimes, soit 16%), de CODECO (13 victimes soit 13%), du M23 (11 victimes, soit 11%), entre autres.

Ces chiffres sont relativement en baisse par rapport au mois précédent aux cas documentés en mars (39 cas).

À en croire la même source, le Nord-Kivu est demeuré la province ayant enregistré le plus grand nombre de violations et atteintes aux droits de l’homme en général, suivi par les provinces de l’Ituri, du Tanganyika, du Sud-Kivu et du Maniema.

Monde 24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *