3 minutes 6 jours

L’ambassadeur de la République démocratique du Congo (RDC) au Kenya, John Nyakeru Kalunga, a regagné son poste à Nairobi après avoir été rappelé il y a plusieurs mois. Ce retour fait suite à une période de tensions diplomatiques entre les deux pays, liées à l’affaire Corneille Nangaa.

En effet, M. Nangaa, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RDC, avait fui le pays en 2021 et s’était réfugié au Kenya.

Depuis lors, il avait lancé un groupe politico-militaire depuis le sol kenyan, visant à renverser le gouvernement congolais.Cette situation avait provoqué la colère des autorités congolaises, qui avaient accusé le Kenya de soutenir M. Nangaa et de ne pas prendre les mesures nécessaires pour l’empêcher de mener ses activités. En conséquence, l’ambassadeur Nyakeru Kalunga avait été rappelé à Kinshasa en signe de protestation.

Cependant, des efforts diplomatiques entre les deux pays ont permis de trouver une grande solution à la crise. Le Kenya s’est engagé à ne plus soutenir M. Nangaa et à coopérer avec les autorités congolaises pour le faire extrader.

C’est dans ce contexte que l’ambassadeur Nyakeru Kalunga a pu regagner son poste à Nairobi. Son retour symbolise la normalisation des relations diplomatiques entre la RDC et le Kenya.

Il reste à espérer que cette normalisation des relations permettra aux deux pays de coopérer étroitement sur les questions d’intérêt commun, telles que la sécurité régionale et le développement économique.

Les relations entre la RDC et le Kenya ont souvent été marquées par des tensions, notamment en raison de la question des réfugiés congolais au Kenya. Le conflit dans l’est de la RDC a également contribué à exacerber les tensions entre les deux pays. La normalisation des relations diplomatiques entre la RDC et le Kenya est un pas important vers la stabilité et la coopération dans la région. Il est important que les deux pays continuent à dialoguer et à coopérer pour résoudre les problèmes qui les divisent et construire un avenir meilleur pour leurs peuples.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *