2 minutes 2 semaines

Les combats s’intensifient entre les forces armées congolaises (FARDC) et les rebelles du M23 dans l’est de la République démocratique du Congo.

Une trentaine de militaires poursuivis pour « fuite »

Sur le plan judiciaire, une trentaine de militaires FARDC, dont trois officiers, sont poursuivis pour « fuite » devant l’ennemi. Ils auraient abandonné leurs positions sur l’axe Matembe et Kaseghe, dans la province du Nord-Kivu.

Une audience foraine a été ouverte ce mercredi au village d’Alimbongo pour examiner cette affaire. Selon les sources militaires, les accusés auraient quitté la ligne de front sans ordre de leur supérieur et auraient fui devant l’ennemi.

Les lignes de front intactes

Malgré cet incident, les sources militaires affirment que toutes les lignes de front des FARDC restent intactes et que les combats se poursuivent. Cet épisode met en lumière les défis auxquels sont confrontées les FARDC dans leur lutte contre les rebelles du M23. Il est important que les responsables de ces actes de fuite soient identifiés et sanctionnés.

La situation dans l’est de la RDC reste volatile et il est crucial de poursuivre les efforts pour ramener la paix dans cette région.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *