2 minutes 3 semaines

Reporters sans frontières (RSF) a organisé aujourd’hui un rassemblement à Dakar pour dénoncer la censure des médias et la répression des journalistes en Guinée. L’organisation appelle les autorités guinéennes à mettre fin à ces pratiques liberticides et à respecter la liberté de la presse.

Six médias censurés, des journalistes au chômage et un public privé d’information

Le 21 mai dernier, le gouvernement guinéen a retiré l’agrément de six médias indépendants : Djoma TV, Djoma FM, Espace FM, Espace TV, Sweet FM et FIM FM. Ces médias ont été interdits de diffusion sans notification préalable et sans respect de la loi, ce qui a entraîné la perte d’environ 1 000 emplois dans le secteur de la presse.

a déclaré Sadibou Marong, directeur du bureau Afrique subsaharienne de RSF.

RSF appelle à la CEDEAO et à la communauté internationale à réagir

RSF a appelé la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la communauté internationale à réagir face à la situation en Guinée. L’organisation a également demandé aux autorités guinéennes de rétablir immédiatement les médias censurés et de respecter la liberté de la presse.

RSF continue de soutenir les journalistes guinéens

RSF continue de soutenir les journalistes guinéens et de plaider pour la liberté de la presse en Guinée. L’organisation appelle les autorités guinéennes à respecter leurs engagements et à mettre fin à la répression des médias.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *