4 minutes 3 semaines

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) a une nouvelle équipe dirigeante. C’est Mgr Fulgence Muteba Mugalu, Archevêque de Lubumbashi, qui a été élu président lors de l’assemblée plénière extraordinaire tenue du 25 au 27 juin 2024. Il succède ainsi à Mgr Marcel Utembi Tapa, archevêque de Kisangani, qui a présidé la CENCO pendant huit ans.

Mgr Muteba, 62 ans, est un prélat expérimenté qui a gravi les échelons de la hiérarchie catholique congolaise. Il a été évêque de Kilwa-Kasenga au Haut-Katanga de 2001 à 2021 avant d’être nommé archevêque de Lubumbashi.

Dans son discours d’investiture, Mgr Muteba a appelé à l’unité et à la collaboration au sein de l’Église catholique congolaise. Il a également réaffirmé l’engagement de la CENCO à œuvrer pour la paix, la justice et le bien-être du peuple congolais.

Mgr Muteba sera secondé dans sa mission par deux vice-présidents : * Mgr Etienne Ung’Eyowun, évêque de Bondo (1er vice-président) * Mgr Jean-Bertin Nadonye, évêque de Lolo (2 ème vice-président)La nouvelle équipe de la CENCO a un mandat de cinq ans. Elle devra relever de nombreux défis, notamment la crise socio-politique qui traverse le pays, la persistance des violences dans l’Est, et les questions liées à la moralisation de la vie publique.

Lors d’une assemblée plénière, une délégation de la CENCO, incluant le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, et les archevêques des provinces ecclésiastiques, a rencontré le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi.

La nouvelle équipe de la CENCO a également rassuré le président de sa volonté de collaborer étroitement pour le bien-être de la population congolaise.

Mgr Fulgence Muteba : un profil de bâtisseur

Né à Kalemie au Katanga en 1961, Mgr Fulgence Muteba est connu pour son leadership éclairé et son engagement pastoral. Il est également un fervent défenseur des droits humains et de la bonne gouvernance.Avant son élection à la tête de la CENCO, Mgr Muteba a occupé plusieurs fonctions importantes au sein de l’Église catholique congolaise, notamment celle de président de la Commission épiscopale nationale pour l’éducation catholique et de membre du Conseil permanent de la CENCO.

La nomination de Mgr Muteba à la présidence de la CENCO est saluée par de nombreux observateurs qui espèrent qu’il saura insuffler une nouvelle dynamique à l’Église catholique congolaise et contribuer à l’avènement d’une société plus juste et plus pacifique en République Démocratique du Congo.

Une nouvelle ère pour la CENCO

L’élection de Mgr Fulgence Muteba marque le début d’une nouvelle ère pour la CENCO. Avec sa nouvelle équipe, la conférence épiscopale est déterminée à jouer un rôle encore plus important dans la vie de la nation congolaise.

Les défis à relever sont nombreux, mais Mgr Muteba et son équipe sont confiants dans leur capacité à les surmonter. Ils comptent sur la collaboration de tous les Congolais, catholiques et non catholiques, pour bâtir un pays plus uni, plus prospère et plus respectueux des droits de l’homme.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *