2 minutes 3 semaines

Une nouvelle ère s’ouvre pour l’industrie musicale congolaise avec l’annonce du SNEP (Syndicat National de l’Édition Phonographique) d’intégrer les « vraies » vues YouTube dans son système de certification des disques. Cette décision, effective dès le 1er juillet 2024, devrait avoir un impact significatif sur le paysage musical congolais, en particulier pour les artistes populaires sur les plateformes digitales.

Vers une reconnaissance accrue du succès digital

Jusqu’à présent, le SNEP basait ses certifications (or, platine, diamant) sur les ventes physiques et digitales de musique. Cependant, avec l’essor des plateformes de streaming comme YouTube, il était devenu crucial de prendre en compte le succès digital des artistes. Cette nouvelle mesure vise donc à refléter plus fidèlement la popularité réelle des artistes et à valoriser leur présence sur les plateformes digitales.

Un impact potentiel sur les certifications des artistes congolais

La République Démocratique du Congo possède une scène musicale riche et dynamique, avec de nombreux artistes talentueux qui cartonnent sur YouTube. L’intégration des « vraies » vues dans le système de certification devrait donc profiter à ces artistes, leur permettant de se voir décerner plus facilement des certifications prestigieuses.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *