2 minutes 2 semaines

Depuis 10 heures du dimanche 30 juin, les rebelles du M23 ont pris le contrôle de la localité de Kirumba, dans le territoire de Lubero, au Nord-Kivu. Cette nouvelle avancée porte à environ 350 000 le nombre d’habitants sous leur emprise dans la région, coupant ainsi l’accès à une zone stratégique et densément peuplée.

Selon des sources locales, les rebelles sont entrés dans Kirumba sans rencontrer de résistance majeure de la part des forces armées congolaises (FARDC). Ils ont ensuite procédé à des patrouilles pédestres dans la localité, marquant ainsi leur prise de contrôle.

Cette nouvelle prise constitue un coup dur pour le gouvernement congolais, qui peine à contenir l’offensive du M23 depuis plusieurs mois. La ville de Kirumba est située à environ 40 kilomètres au nord de Butembo, la deuxième plus grande ville du Nord-Kivu, et constitue un carrefour important pour le commerce et le transport dans la région.

L’arrivée du M23 à Kirumba a provoqué un mouvement de panique parmi la population.De nombreux habitants ont fui la localité pour se réfugier dans les villages voisins ou dans la brousse. Selon les organisations humanitaires, des milliers de personnes se trouvent désormais sans abri et sans accès à la nourriture et à l’eau potable.

Le M23, un groupe rebelle tutsi, a lancé une offensive contre le gouvernement congolais en mars 2022. Depuis, les combats ont fait des centaines de morts et des centaines de milliers de déplacés. La communauté internationale craint que le conflit ne dégénère en une guerre régionale plus large.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *