3 minutes 2 semaines

L’Union européenne a décidé de geler l’examen d’une nouvelle aide militaire de 20 millions d’euros destinée au Rwanda, initialement prévue pour soutenir son intervention au Mozambique.

Des divisions au sein de l’UE ?

Cette décision fait suite à des désaccords entre les États membres sur l’opportunité de poursuivre le financement de l’armée rwandaise, compte tenu de son implication présumée dans le soutien à la rébellion du M23 en République démocratique du Congo (RDC).

Des soupçons de soutien au M23

Plusieurs pays européens, tels que les Pays-Bas, l’Allemagne et la Suède, ont exprimé leurs réticences à accorder cette aide sans que des contreparties soient exigées, notamment la cessation du soutien rwandais au M23. Un rapport récent du groupe d’experts des Nations unies a en effet corroboré la présence d’éléments de la RDF (Rwanda Defence Force) aux côtés des rebelles.

Un changement d’attitude de l’UE

L’UE, généralement plus conciliante envers le Rwanda, semble désormais prendre acte du lien inextricable entre les situations au Mozambique et en RDC. Le déblocage de l’aide de 20 millions d’euros, qui nécessiterait l’unanimité au sein du COAFR (groupe de travail sur l’Afrique du Conseil européen), a été reporté sine die et pourrait n’intervenir qu’après l’été.

Vers de nouvelles sanctions contre le Rwanda ?

En parallèle de ce gel de l’aide militaire, l’UE envisage également de nouvelles sanctions contre le régime de Kigali pour son soutien au M23. Ces sanctions pourraient prendre la forme de restrictions ciblées, telles que des gels d’avoirs ou des interdictions de visa.

La situation dans l’est de la RDC reste volatile et complexe. L’UE appelle le Rwanda à mettre fin à son soutien au M23 et à s’engager dans un processus de paix inclusif. La communauté internationale a un rôle crucial à jouer pour trouver une solution durable à ce conflit qui cause tant de souffrances à la population congolaise.

Picard Luhavo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *