3 minutes 12 mois

Dans une avancée historique, les différentes coordinations du Mouvement Rien Sans les Femmes à travers la République démocratiquedu Congo (RDC) ont voté à l’unanimité en faveur de la révision de la Charte du mouvement lors d’une réunion marquante Tenue à Goma dans la province du Nord-Kivu du 26 au 29 juillet . Cet événement marque une étape cruciale dans la promotion de l’égalité des genres et des droits des femmes dans le pays.

« charte révisée, fruit d’un long processus de consultation et de collaboration entre les coordinations régionales, reflète les aspirations communes du mouvement. Elle détaille les valeurs fondamentales, les objectifs et les principes directeurs visant à garantir l’inclusion et l’autonomisation des femmes dans tous les domaines de la société congolaise » dit Nathalie Kambala, point focal du Mouvement Rien Sans les Femmes au Kasaï-Central qui a participé à ces assises.

Et d’ajouter « l’une des principales avancées de cette charte réside dans la reconnaissance de l’importance de la participation et de la représentation équitable des femmes dans les instances de prise de décision politique, économique et sociale. Elle préconise également la mise en place de mesures concrètes pour lutter contre les discriminations, les violences basées sur le genre et les stéréotypes préjudiciables »

En adoptant cette charte révisée à l’unanimité, les coordinations du Mouvement Rien Sans les Femmes en RDC envoient un message fort aux autorités et à la société congolaise dans son ensemble. Elles affirment leur détermination à œuvrer pour un changement réel et durable, où les femmes jouent un rôle central dans la construction d’une société plus juste et égalitaire.

« Ce texte constitue une feuille de route claire pour les actions futures du mouvement, en mettant l’accent sur la sensibilisation, la formation et le renforcement des capacités des femmes à tous les niveaux. Il constitue également un outil précieux pour mobiliser la population et les acteurs clés en faveur de l’égalité des genres et de la promotion des droits des femmes » conclu Nathalie Kambala qui s’est livrée à la presse

La charte révisée du Mouvement Rien Sans les Femmes en RDC est un exemple inspirant d’engagement collectif et de solidarité en faveur de l’égalité des genres. Elle démontre la détermination des femmes congolaises à se positionner en tant qu’actrices du changement, et à transformer les normes et les pratiques afin de construire une société plus inclusive et équitable pour tous.

Pascaline Milemba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *