3 minutes 2 semaines

Les difficultés de fonctionnement de la Caisse Nationale de Péréquation (CNP) ont interpellé l’Assemblée Nationale. Suite aux interventions des députés nationaux Ngoyi Kasanji et Paul Tshilumbu en plénière, le Président de l’Assemblée Nationale, le Professeur Vital Kamerhe, a rencontré le 28 juin une délégation de la CNP conduite par son Président du Conseil d’Administration, Izato Nzege, et son Directeur Général, Coco-Jacques Mulongo Nzemba.

L’objectif de cette rencontre était de comprendre en profondeur les problèmes rencontrés par la CNP et d’aller au-delà des motions parlementaires. En effet, la CNP, chargée de financer des projets d’investissement public pour corriger les disparités de développement entre les provinces et entités territoriales décentralisées, n’a reçu aucun financement du gouvernement depuis sa création.

Cette situation est en contradiction avec l’article 181 de la Constitution congolaise qui stipule que la CNP doit disposer d’un budget alimenté par le Trésor public à hauteur de 10% des recettes nationales annuelles.

Face à cette injustice, le Président Kamerhe a pris l’engagement d’impliquer l’Assemblée Nationale dans la recherche de solutions pour rétablir les droits de la CNP. Il a souligné l’importance de cette structure pour le développement des provinces et entités territoriales décentralisées, et pour le bien-être de la population congolaise.

La CNP est un acteur clé dans la lutte contre les disparités régionales et la promotion d’un développement national harmonieux. Son dysfonctionnement entrave gravement la mise en œuvre de cette mission essentielle.

L’Assemblée Nationale, sous le leadership du Professeur Kamerhe, est déterminée à jouer son rôle pour que la CNP puisse remplir son mandat constitutionnel et contribuer efficacement au développement du pays. Le débat sur le budget 2025 sera l’occasion d’examiner attentivement la situation de la CNP et de lui accorder l’attention qu’elle mérite.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *