2 minutes 2 semaines

Le tribunal militaire de garnison de Butembo a condamné mercredi à la peine de mort 25 militaires FARDC du Commandement front Nord pour dissipation des munitions de guerre, fuite devant l’ennemi et violation des consignes.

Des peines exemplaires

Le tribunal a également condamné à 10 ans de servitude pénale principale un soldat pour vol qualifié. Quatre (4) femmes épouses des militaires ont été acquittées, leur implication n’ayant pas été prouvée.

Une décision saluée par la population

a déclaré le sous-lieutenant Mbuyi Kalonji Reagan, porte-parole des opérations Front Nord des FARDC.

Un message fort

Cette audience à caractère pédagogique vise à décourager les actes de violation des consignes pendant les combats. Le message est clair : les auteurs de tels actes seront punis sévèrement. Ces condamnations interviennent alors que les affrontements se poursuivent entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 dans l’est de la RDC.

Vers une justice plus ferme ?

Cette décision judiciaire pourrait marquer un tournant dans la lutte contre les indisciplines au sein de l’armée congolaise. Il reste à espérer qu’elle contribuera à restaurer l’autorité de l’État et à ramener la paix dans cette région déchirée par la guerre.

Picard Luhavo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *